La parole cure - La parole soigne

Les paroles ont le pouvoir de créer des liens entre les idées, entre les choses, entre les individus. Elles peuvent aussi mettre en contact le sujet parlant avec lui-même, avec son monde intérieur.

Le mot "cure" contient l’idée de soin et d’attention. "N'avoir cure de…", c’est ne pas prendre soin de quelque chose, de quelqu’un, ne pas s’occuper de lui, ne pas l’aimer. La racine sémitique Cur renvoie à l’idée de "creuser pour chercher la source", pour "faire jaillir l’eau". Une cure est donc un processus qui vise à chercher la source qui permet à l’eau de surgir, au vivant de naître et de se renouveler, à l’être humain, qui est parlant, de guérir et de prospérer. Une cure psychanalytique vise à retrouver notre origine, qui est notre source, là où jaillissent nos pulsions singulières. Une cure peut nous remettre au monde, nous permettre de pousser à nouveau le premier cri. Cur signifie aussi en hébreu "crier" et "appeler". Cet appel est une invocation et, en même temps, un "oui" à la vie, à la création et donc à la guérison.